Notes de chevet

«La scène, illuminée par de simples ampoules, laisse place aux instruments et à l’interprétation de la talentueuse Tomomi Morimoto (Manège de l’utérus hanté, Threshold, Rheo, Ballistika…). Fidèle à son registre nippon, la danseuse sublime les émotions à travers des mouvements imprégnés de folie, de douleur et d’absence. Une lecture sincère de l’histoire d’une vie tourmentée qui mêle une multitude d’images, d’impressions et d’émotions. Le livre s’est ouvert sur le passé et la danseuse traverse le temps en accord avec une musique qui évolue au long de la pièce. Malheureusement pour le public, l’horloge tourne et le livre se referme…»

- Thomas Bastien, PatWhite.com, September 23rd, 2010